Incertitudes sur le budget du Grand Paris Express Territoires

Le forage des tunnels de la ligne 15 Sud doit démarrer en fin d'année.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Bon signal des JO 2024. La confirmation de l’organisation à Paris des JO 2024 par le Comité international olympique (CIO), le 13 septembre, était en principe une bonne nouvelle pour le Grand Paris Express. Comme l’avait souligné le président de la Société du Grand Paris, Philippe Yvin, le calendrier joue en faveur de la sécurisation du projet, car les réservations foncières effectuées jusqu’ici ne peuvent être maintenues indéfiniment. Les premiers forages de tunnels sur la ligne 15 Sud du métro automatique, qui reliera Noisy-Champs à Pont-de-Sèvres, doivent démarrer en fin d’année, dans le Val-de-Marne.

Un coût de construction en hausse de 25%. L’embellie n’aura été que de courte durée. La SGP se retrouve au centre d’une polémique au sujet des dérapages des coûts de construction de l’infrastructure. Selon la lettre spécialisée Mobilettre, il faudrait compter 35 milliards d’euros au total, soit 25% de plus que le budget initial. Pour la présidente de la Région Ile-de-France, Valérie Pécresse, il est urgent d’auditer et de stabiliser le budget de la Société du Grand Paris. L’élue considère que la Région n’a pas à payer pour ces dépassements, et s’interroge sur la future interconnexion du GPE avec le réseau existant, dont la facture est estimée à 1,5 milliard d’euros.

Sandrine Garnier

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.