Irisbus chez les cousins canadiens Produits Stratégie

Le Citelis débutera son expérimentation à Montréal le 7 mai.   © DR
Actualites

Les Industriels

La Rédaction

La Société des Transports de Montréal et le Réseau de Transport de Longueuil vont exploiter à tour de rôle et à titre expérimental un Citelis hybride.

Le Dauphin est de retour en Amérique du Nord. Après l’aventure écourtée du Civis à Las Vegas, Irisbus traverse à nouveau l’Atlantique pour atterrir dans une contrée moins sulfureuse, avec un produit qu’il maîtrise mieux. Un Citelis articulé hybride va entamer une campagne d’exploitation expérimentale au sein de deux réseaux canadiens, à Montréal (STM) et à Longueuil (RTL). A Montréal, il sera même suivi d’un véhicule « témoin », un articulé diesel de Nova Bus, la filiale locale de Volvo. Cela permettra de mesurer très concrètement les gains environnementaux et de consommation du Citelis hybride. L’expérimentation se déroulera du 7 mai au 16 août à la STM, et se poursuivra du 17 septembre au 16 novembre au RTL.

« Caprice du roi »

Comment cette opération s’inscrit-elle dans la logique de déploiement mondial d’Irisbus ? Les différents dirigeants du Dauphin n’ont jamais fait part de leur volonté de se faire une place en Amérique du nord. Le Citelis articulé hybride en question ne dispose que d’une homologation limitée dans l’espace et dans le temps (celui de l’expérimentation). L’arrivée d’Irisbus au Canada serait directement le fait de Sergio Marchionne, le grand patron de Fiat, qui a récemment racheté Chrysler. Le dirigeant italo-canadien a très certainement fait jouer ses réseaux pour favoriser la mise en place de cette expérimentation. Constatant l’intérêt croissant des transporteurs québécois pour la filière hybride, il a souhaité mettre en avant la solution développée par Irisbus (Fiat Industrial). Une volonté louable mais qui passerait presque pour un caprice irritant en interne, car promise à être vaine. En effet, d’après un de nos informateurs chez Irisbus : « il n’existe pas de projet d’homologation de la gamme Citelis pour l’Amérique du nord ». Autant dire que le Citelis hybride articulé a déjà son billet pour un retour définitif en Europe.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.