IRU : un accord pour développer les lignes régulières d’autocar en Europe Pratique et ressources Stratégie

Plus de 3000 lignes régulières internationales sont déjà exploitées sur le Vieux Continent.   © © DR
Actualites

Le Club Les Industriels Les Opérateurs

Pierre Cossard

L’Union internationale des transports routiers (IRU) propose à la CEE-ONU un projet d’accord destiné à faciliter le développement des lignes régulières internationales. « Omnibus » veut simplifier les procédures administratives.

Baptisé Omnibus, le projet d’accord multilatéral déposé par l‘IRU le 21 octobre à la Commission économique des Nations-Unies pour l’Europe (CEE-ONU) a pour objectif de faciliter le fonctionnement des lignes régulières d’autobus et d’autocar en Europe.

Il propose en effet de mettre en place un cadre juridique harmonisé, avec des documents de contrôle normalisés pour les autocaristes et des procédures d’application communes à toutes les régions.

Ce que propose le texte de l’IRU

Ce texte vise en priorité à :

  • harmoniser les différents types d’autorisations requises, au même titre que les procédures de demande et d’obtention d’exploitation
  • raccourcir les périodes de consultation avant émission des autorisations
  • harmoniser la durée des autorisation bilatérales et de transit
  • accorder aux services réguliers internationaux d’autobus et d’autocar un traitement prioritaire aux frontières
  • veiller à ce que le contrôle des documents de voyage demeure la responsabilité des autorités.

Doubler les transports en bus et car en Europe

Cet accord constitue une première étape politique dans la campagne de sensibilisation dite Smart Move, lancée à Busworld Courtrai, et dont l’objectif est de doubler à terme l’utilisation des transports en bus et car en Europe.

L’IRU rappelle que plus de 3000 lignes régulières internationales sont déjà exploitées sur le Vieux Continent, mais que les procédures administratives qui les concernent sont encore trop complexes pour le développement harmonieux de liaisons dont l’impact en termes de mobilité durable n’est plus à démontrer.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.