JCDecaux va implanter ses Vélib’ au Japon Politique et réglementations Stratégie Territoires

Les vélos en libre-service de JCDecaux sont présents dans 65 villes du monde.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

Le groupe français de mobilier urbain JCDecaux a remporté le contrat de vélos en libre-service de Toyama au Japon, réussissant ainsi à implanter ses Vélib’ dans un pays où il est déjà présent depuis 10 ans.

Le contrat remporté par JCDecaux, d’une durée de vingt ans et dont le montant financier n’a pas été précisé, porte sur l’installation, à partir du 20 mars 2010, de 150 vélos en libre-service, 15 stations et 30 mobiliers urbains d’information selon un communiqué du 18 novembre. Le modèle économique de JCDecaux repose sur un financement par les recettes publicitaires.

Toyama est le deuxième contrat de vélos en libre-service remporté par le groupe français hors d’Europe, après Brisbane (Australie).


Une présence dans 19 villes japonaises

Par ailleurs, JCDecaux annonce aussi avoir remporté le contrat de mobilier urbain de Kyoto, là encore pour une durée de vingt ans, via MCDecaux, la société commune dont il détient 60%, le reste appartenant à Mitsubishi Corporation. MCDecaux est désormais présent dans 19 des 20 plus grandes villes japonaises.

Le Japon est le deuxième marché publicitaire au monde, avec près de 49 milliards d’euros investis en 2008 dont 9,3% dans la communication extérieure.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.