- Bus&Car – Connexion Transports Territoires - http://www.busetcar.com -

Jean-Paul Huchon et Guillaume Pepy inaugurent le nouveau Francilien sur la ligne J

Guillaume Pepy, Président de la SNCF, et Jean-Paul Huchon, Président de la région Ile-de-France et du Stif, ont inauguré aujourd’hui, 4 avril, le premier train Francilien construit par Bombardier sur la ligne J du réseau Saint-Lazare.

Le dernier train Francilien mis en service est accueilli en grande pompe. Guillaume Pepy, Président de la SNCF, et Jean-Paul Huchon, Président de la région Ile-de-France et du syndicat des transports franciliens (Stif), ont inauguré le premier véhicule déployé sur la ligne J, qui relie les axes Paris-Ermont Eaubonne et Paris-Pontoise du réseau Saint-Lazare en région parisienne, zone particulièrement dense.

Ce coup d’envoi marque le premier pas du renouvellement complet de la ligne, qui sera progressivement équipée de 38 trains d’ici l’automne 2015, selon un communiqué de la SNCF et du Stif, les deux investisseurs à part égale de cette opération à 380 millions d’euros. « L’arrivée du Francilien sur la ligne J a nécessité d’importantes adaptations, notamment sur le quais, [les] travaux [ayant] été réalisés par RFF [Réseau Ferré de France] », précise le communiqué. Dans une atmosphère de célébration à Saint-Lazare, les voyageurs semblent saluer ce renouveau, après les perturbations causées par la semaine de grève dans cette station, à l’appel du syndicat Sud-Rail. Affiché sur le site de la SNCF, un internaute a posté ironiquement sur son compte Twitter : « @LIGNEJ_SNCF [1] c’était pour fêter les nouveaux trains, la semaine de grève ??? ».

Le Francilien à la conquête du réseau

Le Francilien de Bombardier, est conçu pour le « réseau Transilien » de la SNCF, desservant la banlieue parisienne. Sur la ligne J, ces trains dits « boa » (sans portes entre les voitures), sont notamment dotés de baies vitrées, de marches mobiles, de portes plus larges pour faciliter le flux de voyageurs très dense, de 15% d’espace en plus, et de 14 caméras de surveillance dans les voitures. « Sur les écrans à bord, la « tour de contrôle » pourra, à terme, diffuser des messages d’information visuels en temps réels, […] en cas de situation perturbée », développent les sociétés de transport. Le conducteur peut également réarmer le signal d’alarme à distance, pour « reprendre la circulation plus rapidement en cas de son utilisation abusive, un mal caractéristique des lignes L et J ».

Ces modèles de trains de Bombardier ont été déployés dès 2009 sur la ligne H du réseau francilien, faisant circuler 82 rames. Le déploiement de dix rames s’est également achevé en janvier dernier sur la ligne L. La ligne P devrait, quant à elle, être équipée de 31 rames d’ici la fin de 2014. Ce déploiement de Franciliens coûte au total 1,85 milliard d’euros au Stif et à la SNCF.