La Journée du transport public sous le signe de la qualité de l’air Politique et réglementations Stratégie Territoires

La pollution atmosphérique provoque 48 000 décès chaque année en France.   © DR
Actualites

Le Club Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Sensibiliser le grand public. Pour sa 11e édition, la Journée du Transport public a choisi de changer d’air. Organisée par le GIE Objectif Transport public, qui réunit le Gart et l’UTP, cette journée vise à sensibiliser le grand public en ciblant les non usagers des transports collectifs. Le 16 septembre, dans toute la France, les réseaux urbains et interurbains ont fait assaut d’initiatives attractives et d’animations diverses : gratuité, ticket à 1 euro, lancement de nouveaux services, présentation de bus propres… A Dijon, par exemple, le lancement du système de vélos en libre service a été l’occasion d’une véritable fête. Les Challenges de la Journée du Transport public récompensent les meilleures initiatives. Ils seront remis à Marseille, le 10 octobre, lors des Rencontres nationales du Transport public.

Airparif lance un calculateur d’émissions. En Ile-de-France, Airparif a conçu pour l’occasion un nouveau calculateur d’émissions polluantes, destiné à mettre en évidence la contribution de chacun à la pollution atmosphérique. L’outil permet de comparer six modes de déplacement : voiture, bus, modes ferrés, deux-roues motorisé, vélo et piéton. Pour les voitures individuelles, le calcul prend en compte le nombre de passagers, ainsi que le niveau d’émissions du véhicule selon la classe Crit’Air. La Journée du transport public donne le coup d’envoi de la Semaine de la Mobilité, marquée le 20 septembre par la Journée de la Qualité de l’air.

La rédaction

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.