Karos offre les covoiturages aux soignants des Hôpitaux de Paris

Outre un covoiturage gratuit, la distance maximale de trajet est étendue à 80 kilomètres, contre 30 kilomètres habituellement.   © Karos
Actualites

Grégoire Hamon

Aider au déplacement des soignants. Partenaire de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, le leader du covoiturage domicile-travail Karos a décidé d’offrir depuis le 25 mars les trajets à l’ensemble du personnel hospitalier de l’AP-HP. Soit un potentiel de 100.000 agents qui pourront voyager gratuitement en tant que passagers, alors que cette offre était jusqu’à présent valable uniquement pour les détenteurs de Pass Navigo. Pour élargir le rayon d’action, la distance maximale de trajet est étendue à 80 kilomètres, contre 30 kilomètres habituellement. Et, comme à l’accoutumée, l’assistance retour est garantie en cas d’annulation du conducteur. «Nous avons souhaité montrer que les start-up peuvent apporter leur pierre à l’édifice en prenant en charge les trajets des personnes qui n’ont pas de Pass Navigo, ou les déplacements au-delà de 25km financés par la Région Île-de-France. Cette mesure doit faciliter, autant que possible, les déplacements quotidiens des soignants, en complément des réseaux de transports en commun encore opérationnels», explique Olivier Binet, cofondateur et président de Karos. Son entreprise a noué un partenariat avec l’AP-HP ainsi que les hôpitaux de Versailles depuis les grèves de l’hiver dernier, permettant déjà à près de 8.000 utilisateurs (soignants) de se déplacer grâce à plus de 61.700 covoiturages.

90% d’activité en moins. Alors qu’elle progressait de 15 à 20% tous les mois depuis 3 ans, l’activité de Karos a quasiment stoppé net. «Depuis le début du confinement, notre activité a chuté brutalement de 90%», rapporte Olivier Binet. Le partenariat avec les hôpitaux permet de maintenir 10% d’activité et d’offrir une aide importante au personnel soignant. «Même si d’autres professions essentielles à l’activité continuent à travailler avec leur voiture, la majorité des covoiturages sont proposés par des soignants. Nous offrons un gain de temps parfois très important dans un contexte où l’offre de transport en commun a beaucoup diminué, et l’apport peut être notable après des gardes de 10 ou 11 heures. Le trajet partagé offre également un moment convivial pour des personnes qui vivent parfois seules et peuvent échanger ou parler d’autre chose.» Par mesure de sécurité, un seul passager peut être accepté, avec une installation en quinconce à l’arrière du véhicule. Karos, qui a sécurisé sa prochaine levée de fonds, indique disposer d’une trésorerie pour passer le cap et annoncera, en temps voulu, de nouveaux partenariats permettant d’améliorer la mobilité dans les zones mal desservies.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.