Keolis investit dans le sans contact avec Masabi Stratégie

Keolis devient actionnaire de Masabi, sa technologie sans contact de codes-barres 2D rend accessible la validation à tous les portables.  
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Partenaires depuis la rentrée, Keolis et la start-up anglaise Masabi se rapprochent. Keolis en devient actionnaire à l’occasion d’une levée de fonds de 12 millions de dollars de Masabi annonce le journal britannique The Telegraph. Sa technologie m-ticketing de codes-barres 2D permettant la validation de titres de transport à tous les portables sans avoir recours à la technologie NFC a séduit le transporteur. Outre Keolis, Mastercard, le fonds d’investissement MMC Ventures et la banque Lepe Partners ont participé à cette levée de fonds.

 

Associé en septembre à l’occasion de la présentation de sa nouvelle appli mobile tout-en-un PlanBookTicket, Masabi apporte une autre solution de titres dématérialisés sans contact à Keolis qui dispose également de la technologie des tags NFC, rachetée au réseau CTS de Strasbourg et opérationnelle depuis deux ans sous le nom « U’GO ». Déjà en place à Boston, Londres, Athènes et bientôt à New York, la solution Masabi offre des perspectives de développement intéressantes à Keolis qui pourra l’appliquer à ses propres réseaux, en France et à l’étranger. De son côté, Keolis poursuit sa politique d’investissement dans les start-ups de dimension internationale comme il l’a déjà réalisé avec l’appli multimodale Moovit, récemment déployée à Lyon et Brest.

 

Le chantier de la billettique sans-contact est très actif puisqu’un consortium initié par Gemalto, Orange, la RATP et la SNCF a l’ambition de faciliter l’adoption de la technologie NFC et d’une billettique interopérable dans les transports. Destinée aux opérateurs et aux AOT, cette plate-forme ouverte a vocation à accueillir tous les transporteurs et devrait être opérationnelle à compter du le semestre 2016. Transdev a annoncé « son intention d’y participer tous en poursuivant ses propres développements et ses partenariats« .

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.