Keolis teste un nouveau service de mobilité partagé à Bordeaux Stratégie Territoires

La course est facturée 5 euros, quelles que soient la durée et la distance à l'intérieur de la zone couverte.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Rabattement. KE’OP, le nouveau service de mobilité lancé le 7 novembre par Keolis, dessert le bassin résidentiel et d’activité de l’ouest bordelais, soit une zone d’environ 50 km² incluant notamment le campus universitaire, l’aéroport et plusieurs hôpitaux, soit 100 000 habitants. Il permet également des connexions au réseau de transport en commun de la métropole, notamment avec les lignes de tram A et B. Grâce à une application dédiée, KE’OP permet aux voyageurs de réserver leur trajet à l’avance et jusqu’en dernière minute, du lundi au samedi de 6h à 21h, pour un prix fixe de 5 euros, et de monter et descendre à proximité des adresses qu’ils ont indiquées. En test pour une période de 18 mois, le service fonctionne avec 10 vans classe V Mercedes-Benz.

Temps réel. Pour développer ce nouveau service, Keolis s’est appuyé sur son expertise en matière de transport à la demande en temps réel et sur son partenariat avec la startup Via. Le groupe a déjà mis en service des solutions similaires en Australie et, plus récemment, aux Etats-Unis. Avec cette expérimentation qu’il finance en totalité, Keolis souhaite démontrer la pertinence de ce nouveau mode de déplacement pour enrichir les réseaux de transport public des zones moyennement denses. Cette offre apporte une meilleure couverture du territoire à moindre coût et plus de souplesse aux voyageurs. Elle favorise également l’usage des transports en commun en offrant une multimodalité efficace et réduit la congestion urbaine grâce au partage de véhicules.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.