La carte « A’tout » aura bientôt plus d’un tour dans son sac Produits Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

Lancée en juin 2011 à l’occasion de la mise en service du tramway d’Angers, la carte « A’tout », s’étendra à compter du 15 mai 2012 à plusieurs services municipaux, notamment les bibliothèques et les piscines. 

Testée par les agents de la Ville et de la métropole d’Angers depuis plusieurs semaines, les nouvelles « fonctionnalités » de la carte « A’tout » seront mises à disposition des Angevins à compter du 15 mai 2012. Dès cette date, ils pourront donc emprunter les transports mais aussi des livres, des CD, des DVD dans réseau des bibliothèques de la ville. Puis, à compter de septembre prochain, les entrées des piscines et de la patinoire feront partie des services proposés à ses utilisateurs. Enfin, à terme, ce dispositif intègrera un portail web qui permettra de commander le fameux sésame et d’en gérer son utilisation de chez soi. 

 

L’identification en ligne de mire

 

Lancée en juin 2011 lors de la mise en service du tramway d’Angers, cette carte est particulièrement attendue sur le terrain de l’identification puisqu’elle permettra notamment d’établir le lien avec le système de réservation des livres, mais aussi de décompter les accès dans les piscines. N’enregistrant pas de données, elle apportera néanmoins sa pierre à la gestion des contenus dès lors que le propriétaire s’identifiera sur les points de contrôles disposés dans les établissements concernés. 

 

Une carte de fidélité en puissance

 

Dans moins d’un mois, seule la ville d’Angers utilisera cette seconde génération de la carte « A’Tout ». Déjà, d’autres communes de la métropole gardent un œil attentif à son déploiement et aux enjeux qu’elle soulève, puisque son principe d’utilisation rappelle étrangement celui des cartes de fidélité… l’enregistrement des informations en moins.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.