La mobilité des territoires périurbains et ruraux en question Politique et réglementations Stratégie Territoires

Vincent Chriqui, directeur général du Centre d’analyse stratégique.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

 

Le 7 février 2012, le Centre d’analyse stratégique (CAS) a présenté un rapport sur les nouvelles mobilités dans les territoires périurbains et ruraux. Un sujet qui concerne au moins 40 % de la population métropolitaine.

 

 

« Les territoires ruraux et périurbains présentent une difficulté particulière, la dispersion géographique de l’habitat et la faible efficacité des transports collectifs qui en résultent conduisent à y privilégier de manière quasi-exclusive le mode automobile », assurait Vincent Chriqui, directeur général du CAS, lors de la présentation du rapport baptisé « les nouvelles mobilités dans les territoires périurbains et ruraux » le 7 février 2012 à Paris.

 

Cinq pistes d’action

Une fois le diagnostic des problématiques de ces territoires posé, le CAS a émis des pistes et modalités d’actions conciliant l’environnement et la mobilité et tenant compte du prix de l’énergie. Parmi elles : les systèmes d’information, la coordination des modes et services de transport, l’utilisation partagée des véhicules, l’organisation des activités de proximité et des services à la personne… 

 

Petit budget et meilleure information

S’inspirant d’initiatives locales et européennes, l’analyse de nouvelles pratiques de mobilité dans des territoires français et européens a débouché sur un consensus : « nos recommandations sont réalisables moyennant une dépense publique modeste et un effort d’information et de concertation avec les habitants », souligne Vincent Chriqui.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.