La RATP contre le harcèlement des femmes dans les transports Politique et réglementations

  © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

La RATP a lancé le 9 novembre dernier une campagne d’information « Stop-Ça suffit » contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports.

« Mademaoiselle ! Vous êtes charmante. On fait connaissance ? C’est quoi ton numéro ? Ta petite jupe c’est pour moi ? T’es bonne tu m’excites. Réponds sale chienne… Stop – ça suffit. » A Paris, ces affiches ont envahi le métro. La régie des transports parisiens a mis 600 espaces d’affichage sur son réseau de métro et de bus à la disposition du secrétariat d’état chargé des Droits des Femmes pour réagir au harcèlement sexiste dans les transports.

Selon une étude commandée par la RATP et achevée en juin dernier, la fréquence des harcèlements dans les transports est identique à celle dans la rue. « Pour autant la crainte d’être harcelé est supérieure dans nos espaces, déplore le groupe, 58% des femmes redoutent d’être harcelées dans la rue (journée et soirée confondues), et 67% dans les transports ».

En plus de cette campagne, la RATP lance « Face au harcèlement, ouvrons nos voix », rappelant par voies d’affichage et sonore que 5 200 agents sont présents dans les stations et les gares, que des bornes d’appel sont à disposition, que 37 500 caméras so,t déployées sur le réseau, et que le numéro 31 17 permet de signaler une situation d’agression ou de harcèlement.

Le clip interactif du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes :

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.