La RATP tirée par le réseau francilien et l’international Pratique et ressources Stratégie

  © RATP
Actualites

Les Opérateurs

La rédaction

Le 13 avril, le groupe RATP a présenté ses résultats financiers pour l’exercice 2011. Des chiffres qui ont satisfait le conseil d’administration et impacté les salariés qui percevront 1000 euros d’intéressement dès la fin du mois.

« La séparation de nos comptes de gestion d’infrastructures et de transport imposée par la loi ORTF est effective depuis le 1er janvier 2012 et portera sur l’exercice en cours. Cela nous permettra notamment de ventiler notre dette », notait Pierre Mongin, Pdg du groupe RATP, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de l’entreprise le 13 avril dernier. Parmi les faits marquants mis en avant : la hausse de la fréquentation francilienne de 52 millions de voyages supplémentaires et la montée en puissance de l’international, qui pèse désormais 61% de l’activité et 13,6% du chiffre d’affaires consolidé. 

 

L’Ile-de-France en exemple

Avec un budget d’investissement de 1,48 milliard d’euros en 2011, les efforts du transporteur se sont concentrés sur l’augmentation des capacités, sur la modernisation du matériel et des infrastuctures. Par ce biais, la RATP a par exemple mis en service 16 trains MI09, à double étage, sur la ligne A du RER, livré 65 autres trains MF77 pour la ligne 13 et neuf MI79 sur la ligne B du RER. « En six ans, nous avons augmenté la capacité de notre offre de 10% en offrant 300 millions de places supplémentaires », assure Pierre Mongin. 

 

Un dynamisme à l’international

« Cette année, nous espérons nous déployer sur trois continents », avoue Jean-Marc Janaillac, président du directoire de la RATP Dev. Pour l’heure, la filiale « profite » toujours des retombées de l’intégration des 16 sociétés issues de l’opération Transdev qui ont apporté 253 millions d’euros de chiffre d’affaires additionnel, dont près de 181 millions d’euros pour le Royaume-Uni. En parallèle, le groupe a également pu compter sur la mise en service du métro d’Alger, en Algérie, à l’automne dernier, sur l’entrée en service du deuxième tronçon du Gautrain en Afrique du Sud cet été, et de deux acquisitions de sociétés d’exploitation au Royaume-Uni. 

 

2011 en bref 

 

Chiffre d’affaires : 4,98 MdsE 

Résultat net consolidé : 337 ME

Résultat net récurrent : 264,3 ME

Fréquentation annuelle : 3,1 Mds de passagers 

EBITDA : 1 MdE

Capacité d’autofinancement : 847 ME

Investissements : 1,48 MdsE

Dette : 5 MdsE

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.