La reconnaissance faciale facilitera l’embarquement sur le nouvel aéroport de Pékin

L'aéroport a installé plus de 400 guichets d'enregistrement avec reconnaissance faciale en libre service.   © Aéroport international Daxing de Pékin
Actualites

Grégoire Hamon

Technologie 5G. L’aéroport international Daxing de Pékin, inauguré le 25 septembre dernier, est amené à devenir le plus gros aéroport du monde, avec 100 millions de passagers attendus sur un seul niveau d’ici quelques années. Pour faciliter la fluidité du trafic, l’ensemble de l’aéroport dispose d’une couverture 5G, proposée par l’opérateur China Unicom, l’équipementier en telecom Huawei en collaboration. Il s’agit de la première application au monde de prise en charge couplant technologie 5G et reconnaissance faciale. China Unicom a ainsi installé 85 points relais extérieurs, et 3.000 intérieurs pour soutenir le réseau. Lors d’un test de vitesse de téléchargement, celui-ci a atteint 1,2 Go par seconde, soit plus de 10 fois la vitesse du réseau 4G actuel, de quoi modifier complètement le parcours passager. «L’aéroport international appliquera des technologies intelligentes telles que la reconnaissance faciale à tous les niveaux de sécurité», a déclaré Zhang Rui, directeur adjoint de la division aéroportuaire de l’aviation civile chinoise.

Reconnaissance faciale. L’aéroport a installé plus de 400 guichets d’enregistrement avec reconnaissance faciale, destinés à raccourcir le temps d’attente des passagers à environ 10 minutes. Les passagers qui scannent leur visage n’ont plus besoin de présenter une pièce d’identifié (du moins pour ceux dont le visage a été préalablement enregistré par l’État chinois). Les passagers peuvent alors se diriger vers les portes d’embarquement adéquates, qui leur seront signalées en fonction de leur trajet, et emprunter les navettes correspondantes jusqu’à leur avion sans sortir aucun papier. En complément, l’aéroport utilise la technologie RFID (identification par radiofréquence) pour le suivi des bagages, permettant aux passagers de suivre facilement leurs bagages en temps réel à l’aide d’une application. Les voyageurs devront au préalable demander que des étiquettes RFID réutilisables soient apposées sur leurs bagages. Ils devront également enregistrer leur numéro de vol et leur destination sur l’application de leur compagnie aérienne avant de déposer leurs bagages. Zhang Rui prévoit que 85% des enregistrements passagers s’effectueront de manière automatique, et que 75% des bagages seront également enregistrés via des bornes en libre accès. En complément de ces services, l’aéroport devrait déployer plusieurs robots intelligents dont le fonctionnement est basé sur l’intelligence artificielle. Ils sont également dotés de technologie de reconnaissance faciale et de la capacité de suivi de mouvement pour détecter et signaler toute intrusion de personnes non autorisés. D’autres engins, en cours de test, doivent aider les conducteurs à se garer et à récupérer leurs voitures sur le vaste parking du terminal.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.