La Région Occitanie va tester les trains à batteries

Les moteurs diesel des rames BCG actuelles vont être remplacés par des batteries.  
Actualites L'actualité

La rédaction

Mise en service à l’horizon 2023. La Région Occitanie va s’engager dans une expérimentation de rames de train à batteries rechargeables, pour remplacer la motorisation diesel de ses matériels bimode (électrique/diesel) actuels. Elle signera donc à cette fin avec Bombardier (le constructeur des rames actuelles de type BGC) et la SNCF un accord d’expérimentation de trains à batteries rechargeables par caténaire. La modification concernera le remplacement des moteurs diesel actuels par des batteries rechargeables, sur les 27 rames bimode Bombardier BGC dont dispose la Région. Ces batteries confèreront aux rames une autonomie de 80 kilomètres sur lignes non électrifiées. Après une phase d’études et de construction des premières rames pilotes en 2021, l’expérimentation devrait effectivement débuter en 2022 pour une mise en service à l’horizon 2023. L’objectif des Régions et de la SNCF est de sortir complètement de la motorisation diesel d’ici à 2035.

Projet d’achat de rames bimode hydrogène. La Région Occitanie est également candidate pour acquérir des rames bimode hydrogène auprès d’Alstom. Mais ce dossier se hâte plus lentement que prévu, la commande d’une quinzaine de rames par les quatre Régions intéressées n’étant toujours pas intervenue. Enfin, l’Occitanie est aussi engagée dans un programme de conversion d’une rame Régiolis bimode (électrique/diesel) afin de la rendre hybride. Le montage de batteries lithium-ion de grande capacité en remplacement de packs diesel permettront à ces rames récentes de quitter les villes sans émettre la moindre pollution.

O. C.

 

 

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.