La SNCF et RFF dans le collimateur de Moody’s Politique et réglementations Produits Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

 

Après Standard & Poor’s il y a tout juste un mois, c’est au tour de Moody’s de dégrader les prespectives des notes de la SNCF et de RFF. Une décision qui intervient à peine deux jours après avoir abaissé les perspectives de l’Etat Français…

 

 

Il y a deux jours, Moody’s revoyait les perspectives de la France à la négative. Presque mécaniquement, c’est au tour de la SNCF et de RFF de suivre le même chemin. En effet, le 16 février 2012, l’agence de notation a annoncé l’abaissement des perspectives des notes de la SNCF et de RFF respectivement à Aa1 et Aaa de « stable » à « négative ».

 

Deuxième rappel pour la SNCF

Déjà rétrogradée de Aaa à Aa1 par la même agence en juillet 2011, la situation de la SNCF pourrait s’améliorer «si la notation de crédit du Gouvernement français se stabilise», prévient Moody’s dans son communiqué. Une remarque qui s’applique également à RFF qui restait résolument optimiste lors de la dégradation de sa note par Standard & Poor’s il y a un mois «nous restons par ailleurs noté AAA par les agences Fitch et Moody’s».

 

Le bout du tunnel en 2015 ?

Présentant les résultats financiers de son groupe pour l’exercice 2011 le même jour, Guillaume Pépy a assuré que  «nous sommes légèrement en avance sur notre plan de marche  visant à revenir à une situation financière durablement soutenable à échéance 2015(…). Notre objectif demeure d’atteindre au plus vite un taux de marge opérationnelle sur chiffre d’affaires compris entre 10% et 12% afin de couvrir nos besoins d’investissements». Notons qu’en 2011, la compagnie ferroviaire a enregistré un chiffre d’affaires de 32,6 milliards d’euros (+7,2%), un taux de marge opérationnelle de 9,3% et un résultat net à 125 millions d’euros «du fait d’un fort impact négatif de 840 millions d’euros de dépréciations d’actifs dont 700 millions au titre des rames TGV».

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.