La Suède testera la recharge de bus par induction en 2020 Pratique et ressources Stratégie

La société israélienne Electreon lancera en Suède, mais également en Israël, des lignes de recharge de bus par induction.   © Electreon
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Énergie 100% renouvelable. La Suède a officialisé le lancement de la première route de recharge par induction au monde capable de recharger des bus ou des camions électriques pendant qu’ils roulent. L’expérimentation prendra place sur l’île de Gotland, la plus grande île du pays située au milieu de la mer Baltique. Le 12 avril dernier, l’Administration suédoise des transports (Trafikverket) a annoncé que le consortium Smart Road Gotland construirait ce banc d’essai long de 1,6 km sur une route de 4,1 km qui relie l’aéroport au centre-ville de Visby, l’unique agglomération de l’île. Des bobines de cuivre, placées à 8 cm sous la chaussée, s’activeront uniquement lorsque les véhicules électriques équipés de récepteur passeront au-dessus. Un récepteur de 12 kg suffit pour une voiture standard, les bus et camions en disposeront d’un nombre supérieur, qu’il s’agira de déterminer. L’énergie utilisée proviendra d’énergie renouvelable (solaire, thermique, éolien).

2.000 km de routes électriques. Ce projet public-privé d’un budget de 11 millions d’euros utilisera la technologie développée par la société israélienne Electreon, l’un des leaders mondiaux dans la technologie dynamique de transfert d’énergie par induction (DWPT). Le bus électrique (un E-Bus du chinois Higer) sera configuré par Dan Transport, le principal opérateur de bus en Israël et investisseur stratégique d’Electreon. Il devrait rouler à partir du printemps 2020. En février 2019, Dan Bus et Electreon ont également annoncé le lancement d’un projet de recharge par induction pour une ligne de bus à Tel Aviv-Jaffa sur une distance d’un kilomètre. Sur le projet suédois, de nombreux autres partenaires privés sont impliqués, parmi lesquels l’opérateur de transport public suédois Flygbussarna (groupe Transdev), Swedavia (autorité aéroportuaire suédoise), Hutchinson (fabricant leader français de bobines souterraines) ou encore Eitech (filiale suédoise de Vinci). La Suède prévoit la construction d’environ 2.000 km de routes électriques pour le chargement dynamique des véhicules, un projet d’environ 3 milliards d’euros.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.