Lancement de « Taxis4SmartCities » Politique et réglementations Stratégie Territoires

taxi for smart cities developpement durable Le taxi Nissan Leaf à Mexico   © La Revue Automobile
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Jean-François Belanger

Initié par la société parisienne les Taxis Bleus, à l’occasion de la dernière Cop 21 qui s’est tenue à Paris, en décembre dernier, le groupement Taxis4SmartCities vient de voir le jour, en cette mi avril.

Ce mouvement annonce fédérer 14 compagnies fondatrices du monde entier, mais reste ouvert à d’autres compagnies membres qui souhaitent s’engager à leurs côtés. Le groupement veut s’engager au service de la ville de demain pour accélérer la transition énergétique, et répandre les bonnes pratiques locales à l’échelle globale. Avec le soutien du Ministère français de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, ces 14 compagnies du mouvement Taxis4SmartCities s’engagent donc à accélérer la réduction des émissions de Co² de leur flotte.

Le premier objectif veut qu’à l’horizon 2020 33 à 50 % des nouveaux véhicules de la flotte TaxisSmartCities rejettent moins de 60 grammes de Co² par kilomètre. Cette initiative sera représentée au cours du pré-sommet sur le Climat des Nations Unies, à Washington, du 4 au 6 mai prochain. A ce jour, les 14 premières compagnies de taxi adhérentes totalisent 80 000 véhicules qui roulent dans 11 pays à travers le monde. « En tant qu’acteur incontournable du transport urbain dans le monde entier, la filière taxi doit s’inscrire comme pionnière sur la question du développement durable dans la ville de demain », a déclaré Yann Ricordel, directeur général des Taxi Bleus, société créée en 1986, qui traite 6 millions de commandes pour 13 millions de passagers transportés chaque année.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.