L’appli des transports en commun de Portland s’ouvre aux VTC, voitures et vélos partagés Stratégie Territoires

L’application, développée en open source, peut être utilisée par toute autre organisation de transport.   © TriMet
Actualites

Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Précurseur en termes d’innovation. TriMet, l’autorité organisatrice qui gère les transports de Portland et dans sa région vient d’intégrer dans son application transport les données en temps réel permettant d’accéder aux services d’Uber (VTC), de ShareNow (voitures en free-floating de Daimler-BMW) et de Biketown. Cette «agence» (c’est ainsi que sont appelées les AOT aux Etats-Unis) est précurseur en termes d’innovation transport. TriMet (Tri-County Metropolitan Transportation District of Oregon) a été la première au monde à ouvrir ses données au public. En intégrant ses données transit dans Google en 2005, elle a été à l’origine de la création du standard mondial GTFS. En 2009, elle a aussi développé le premier planificateur d’itinéraires open source, OpenTripPlanner, qui combine usage des transports en commun, de la marche à pied et du vélo. «Le nouveau planificateur de voyage aidera nos clients à prendre des décisions éclairées sur leurs options de voyage, y compris la première et la dernière partie de leurs voyages où un bus ou un train seul ne pouvait suffire», souligne Bibiana McHugh, directrice de la mobilité de TriMet.

Open source. De fait, l’application propose en version bêta les déplacements en temps réel des bus, trains et tramways de Portland et ses environs, ainsi que la disponibilité des voitures et des vélos des compagnies privées. Il est possible de paramétrer ses choix, selon le fait que l’on privilégie la vitesse, le coût ou la facilité du déplacement. Si le voyage prévu comprend la réservation d’une voiture Uber, l’outil se contentera de faire la bascule vers l’application Uber pour réserver et payer pour cette partie du voyage. À l’avenir, il devrait être possible de tout gérer depuis le service de voyage de TriMet. Autre nouveauté qui intéressera toutes les autres autorités organisatrices de mobilité, l’application, développée en open source, peut être utilisée par toute autre organisation de transport. «Le nouveau planificateur de voyage est conçu pour être facilement intégrable par les autres organismes de transport en commun. Il utilise la technologie open source et des données ouvertes, y compris OpenStreetMap», souligne-t-on chez TriMet.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.