Laurent Wauquiez veut faire jouer la préférence régionale pour le ferroviaire Politique et réglementations Stratégie Territoires

JFB  
Actualites

Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

Jean-François Belanger

La préférence régionale était l’un de ses thèmes de campagne. Et Laurent Wauquiez, président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, compte bien l’appliquer à la maintenance ferroviaire. « C’est le conseil régional qui finance l’achat d’un matériel dont il n’est pas propriétaire et c’est la SNCF qui décide où effectuer les opérations de maintenance, cela doit changer« , a-t-il proclamé à Lyon, au cours de la dernière assemblée plénière, le 7 juillet. La rénovation des rames TER doivent pouvoir bénéficier aux entreprises locales. Figure dans le viseur, l’entreprise ACC de Clermont-Ferrand, en difficulté, la seule entreprise spécialisée en maintenance ferroviaire de la région et où 300 emplois sont en danger. « La CGT attend avec intérêt votre position« , a ironisé Laurent Wauquiez, à l’adresse de l’ancienne majorité régionale. 16 rames à deux niveaux de première génération doivent être prochainement modernisées, à partir d’avril 2017, pour un marché de 20 millions d’euros. Laurent Wauquiez a obtenu une modification des clauses de la convention, qui prévoit désormais que la SNCF lancera un appel d’offres pour mettre en concurrence les opérations de rénovation et que c’est la région qui confiera la rénovation au prestataire qu’elle choisira. Par ailleurs, une disposition prévoit d’inclure dans ces opérations de remise à niveau, des dispositifs de vidéo protection pour accroître la sécurité des passagers, comme s’y était engagé Laurent Wauquiez lors de sa campagne.

Un front commun pour sauver les petites lignes

Enfin, toujours concernant le volet ferroviaire, mais pour ce qui concerne les infrastructures cette fois, Laurent Wauquiez a indiqué qu’il avait rencontré à ce sujet son homologue de la région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine (Grand Est), Philippe Richert, pour obtenir des fonds supplémentaires afin de sauvegarder ces lignes des réseaux secondaires menacées de fermeture. « Nos deux régions concentrent beaucoup de ces lignes, nous allons alerter l’Etat dans le cadre d’une redéfinition du Contrat de Plan Etat Région, et la SNCF« , a confirmé Laurent Wauquiez.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.