Le Brésil veut investir dans le transport Pratique et ressources Stratégie

  © DR
International

Les Collectivités

La rédaction

Le Brésil compte investir près de 13 milliards de dollars dans les transports publics en vue de la Coupe du monde 2014 et des Jeux Olympiques de 2016. C’est du moins la volonté exprimée par la présidente Dilma Rousseff lors d’un discours à Brasilia le 24 avril.

Le Brésil, un eldorado pour le marché du transport public ? Peut-être. Le monde industriel est prévenu : « Le gouvernement central, les Etats et les municipalités brésiliennes ont décidé d’investir environ 13 milliards d’euros pour se doter de tramways, de métros et de gares de bus », a déclaré Dilma Rousseff, présidente du Brésil, dans un discours à Brasilia, le 24 avril, sans toutefois donner de détails plus précis pour le moment. 

 

Une nouvelle mobilité d’ici 2014

Avec 191 millions d’habitants, le pays fait face à de sérieux problèmes de déplacement dans les grandes villes comme Sao Paulo, Rio de Janeiro et Belo Horizonte. Des difficultés que le gouvernement entend résoudre avant d’accueillir deux événements sportifs d’envergure : la Coupe du monde de football en 2014 et les Jeux Olympiques de 2016. Le déploiement de modes de transport attractifs pourrait, de manière directe, profiter à 53 millions de Brésiliens. « Les jeunes, les enfants et les adultes utilisent ces transports, et quand il s’agit de transport de masse, il s’agit de la population ayant les revenus les plus faibles », a rappelé Dilma Rousseff.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.