Le dernier tronçon de la LGV Est est « branché » au réseau Politique et réglementations Produits Territoires

  © MC
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

Michel Chlastacz

Le dimanche 30 août dernier, les équipes techniques de SNCF Réseau (ex-RFF) ont officiellement « branché » au réseau ferré national (RFN), le dernier tronçon de la LGV Est-européenne qui relie Baudrecourt, à l’est de Metz, et Vendenheim, au nord de Strasbourg. 

Cette portion totalise 106 km de ligne et 16,1 km de raccordements. Outre deux raccordements avec le réseau existant, la nouvelle section est en continuité avec la première partie de la LGV-Est européenne mise en service en 2007 et qui relie Vaires (Seine et Marne) à  Baudrecourt (Moselle). Le nouveau tronçon rejoint quant à lui la ligne classique Paris – Nancy – Strasbourg dans l’agglomération strasbourgeoise.

Les installations de sécurité ont été intégrées au poste de commande de Pagny-sur-Moselle qui contrôle désormais l’ensemble de la ligne et la section a été mise sous tension de 25 kV. Ces opérations vont permettre le lancement de la phase d’essais dynamiques qui se déroulera durant le dernier trimestre 2015 et qui mènera à la certification et à l’homologation de la ligne. Pour une mise en service commerciale le 3 avril 2016. L’opération permettra alors de réduire à 1h48 le temps de trajet Paris – Strasbourg, contre 2h20 aujourd’hui. Ou d’assurer la liaison Luxembourg – Strasbourg en 1h26, contre 2h10 actuellement.

Le coût de cette seconde phase s’élève à 2,1 milliards d’euros, investissement partagé entre l’Etat, 16 collectivités territoriales, l’Union européenne et le Grand Duché de Luxembourg.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.