Le français Heex intégré au programme véhicules autonomes de Microsoft

Heex Technologies propose une approche axée seulement sur la détection des situations importantes décelées par les capteurs du véhicule.   © Heex Technologies
Actualites

Grégoire Hamon

Volume de données. Heex Technologies, à l’origine du premier logiciel sur le cloud de traitement de petites données pour véhicules autonomes, a été choisi par Microsoft pour intégrer son programme «Autonomous Driving» dans le cadre de son initiative «Microsoft for Startups». Lancé à l’échelle mondiale, ce programme a pour objectif «d’aider les meilleures startups early-stage B2B à grandir, créer et étendre leur réseau en les accompagnant dans une démarche de partenariat, à la fois technique et commerciale». Heex Technologies a développé une suite logicielle innovante qui permet aux départements R&D des startups de véhicules autonomes de réduire leur temps de développement en se concentrant uniquement sur le traitement de petites données importantes. Les grands acteurs de l’industrie du véhicule autonome développent tous des logiciels de conduite automatisée propulsé par de l’intelligence artificielle et ont besoin de brasser énormément de données pour simuler les multiples situations pouvant être rencontrées sur la route. Les véhicules autonomes de test sont ainsi conduits plusieurs fois par jour et leurs nombreux capteurs génèrent entre 1.000 et 5.000 Go (1 à 5 To) de données brutes par heure. «Ces données sont trop volumineuses pour être envoyées aux centres de techniques via internet. Elles sont donc généralement traité semi-manuellement, sous forme de retrait et d’expédition des disques durs par voie postale», souligne Heex. Un processus de retraitement qui prend parfois des jours ou des semaines pour isoler des informations pertinentes.

Vendeur de pelles. Heex Technologies propose une approche axée seulement sur la détection des situations importantes décelées par les capteurs du véhicule. La solution utilise une API (interface de programmation) pour interagir avec les données du véhicule en créant des petits paquets de données à chaque situation importante identifiée par une caméra par exemple. Les Data scientists peuvent interagir presque immédiatement avec des flux de petits paquets de données et les partager ensuite avec les équipes d’ingénieurs plus rapidement. «Nous avons choisi d’être les vendeurs de pelle dans la ruée vers l’or», justifie Bruno Mendes Da Silva, président fondateur de Heex Technologies. Fondée seulement en 2018, cette startup incubée à Pépinière27 est membre du programme d’accélération Cap Digital et du programme Nvidia Inception.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.