Le MaaS, sujet du prochain Télécom Paris Talk Pratique et ressources Stratégie

 
Actualites

Le Club Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Mobilité servicielle. Le prochain rendez-vous des Télécoms Paris Talks, sera consacré au MaaS, avec un titre provocateur : effet de mode ou service indispensable ? Organisés par Télécom Paris Tech, ces entretiens donnent la parole aux meilleurs experts, avant d’ouvrir un débat avec la salle. Testé en Suède et en Finlande, le concept de Mobility as a Service arrive en France. Il s’appuie sur le développement, sous forme de plateforme, de l’offre multimodale de transport : métro, bus, tramway, navette et voiture autonome, covoiturage, velib, autolib, Uber … La mobilité devient un service qui via une application unique permet d’aller d’un point A à un point B quel que soit le mode de transport utilisé public et privé. Cette mobilité servicielle est rendue possible par la révolution numérique, en particulier la fusion des outils de billétique et d’information multimodale et surtout l’évolution des usages.

Table-ronde. Le MaaS peut-il se développer en France? Le client, l’usager est-il prêt à accepter le MaaS alors que 75% de la population prend sa voiture pour aller travailler? Les collectivités, les métropoles, les Autorités organisatrices de mobilités commencent à s’impliquer, mais quelle est leur vision d’un MaaS à la française? Les opérateurs de mobilités, les gestionnaires d’infrastructure, les transporteurs sont-ils prêts à se lancer dans cette aventure créatrice de valeur, mais qui remet en question leurs positions traditionnelles? Les acteurs du numérique Français (startup, PME, sociétés de l’écosystème des ITS) sont-elles prêtes à relever ce défi du MaaS en s’appuyant sur l’open data dans les transports, le big data, l’intelligence artificielle? Toutes ces questions seront abordées à l’occasion de cette 15e édition des entretiens Télécoms Paris Talks, qui se tiendra le 19 février de 19h à 21h, à Télécom ParisTech (Paris 13e). L’entrée est libre mais le nombre de places limité, il est donc indispensable de s’inscrire.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.