Le patron du métro moscovite planche sur une unité de sécurité Pratique et ressources Stratégie

  © DR
International

Les Collectivités

La rédaction

A l’heure des commémorations des attentats qui se sont produits dans le métro russe il y a tout juste deux ans, Ivan Bessedine, directeur du métro de Moscou envisage de créer une unité spéciale de sécurité.

 

Le 29 mars 2012, la Russie commémorait le double attentat du métro de Moscou ayant coûté la vie à 40 personnes et blessé 160 autres dans les stations Loubianka et Park Koultoury il y a deux ans. A cette occasion, Dmitri Medvedev, président de la Fédération de Russie jusqu’à début mai prochain, a ordonné d’établir un système global de sécurité dans les transports.

 

Une unité spéciale

Déjà affublé d’une présence policière omniprésente, le réseau moscovite prévoit de renforcer son dispositif de sécurité en créant une unité dédiée. » Il s’agit d’une structure absolument nouvelle qui interagira avec la police », a indiqué Ivan Bessedine, directeur du métro de Moscou, à l’agence de presse RIA Novosti sans donner plus de détails sur les autres modalités de mise en place de cette initiative.

 

Le modèle parisien en observation

Au lendemain de la tragédie, une expérimentation de contrôle des passagers et des bagages à la station Okhotny Riad avait débouché sur la décision d’équiper les autres stations de ce dispositif avant la fin 2014. Comparant les procédés des autres pays, Ivan Bessedine soulignait que « dans certains pays les systèmes de sécurité diffèrent complètement du nôtre. Par exemple, à Paris, la police assume toute la responsabilité de la sécurité des passagers tandis que les employés du métro ne sont chargés que de son exploitation ».

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.