Le Royaume-Uni lancera trois services de transport public autonomes en 2021 Stratégie

Les VTC autonomes d'Adisson Lee - Oxbotica seront ouverts au public à Londres 2021.   © Adisson Lee - Oxbotica
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Cinq bus autonomes en Écosse. Les premiers services de transport public conduits de manière autonomes démarreront en 2021 au Royaume-Uni. C’est ce que vient d’indiquer le gouvernement britannique, en allouant l’équivalent de 28 millions d’euros à trois projets qui doivent permettre au royaume de rester un des leaders mondial dans le domaine des véhicules autonomes. D’après le Guardian, qui rapporte cette information, une première ligne de bus autonome sera exploitée à Édimbourg, tandis que des robots-taxis seront déployés dans quatre arrondissements de Londres. «Les véhicules autonomes vont révolutionner la façon dont seront transporté sles marchandises et les personnes au Royaume-Uni. Ils permettront également d’améliorer et de créer des services de transport accessibles à ceux qui ont des difficultés à voyager», a déclaré Greg Clark, le secrétaire d’État en charge des Affaires, de l’Énergie et de la Stratégie industrielle. la première de ligne de bus autonome circulera entre les villes d’Édimbourg et Fife, sur une distance de 22,5 km en empruntant le pont-routier du Forth, long de 2,5 km. Cinq autobus de 42 places pourront effectuer jusqu’à 10.000 voyages par semaine. Il s’agira de bus classiques dotés du matériel et de la technologie propres aux véhicules autonomes. Le programme, qui fera intervenir plusieurs partenaires britanniques, sera dirigé par Fusion Processing, une société d’ingénierie spécialisée dans les capteurs et systèmes de contrôle.

400.000 km de routes publiques cartographiés. Deux projets de robots-taxis sont prévus à Londres. Le premier implique la société de VTC Addison Lee, alliée pour l’occasion avec Oxford Oxbotica, une société de logiciels de véhicules autonomes. Ces deux partenaires, qui testent actuellement des robots-taxis à Greenwich, rendront ce service accessible au public dans cet arrondissement, avant d’élargir le périmètre. Dans cet objectif, Oxford Oxbotica a déjà cartographié plus de 400.000 km de routes publiques dans le Grand Londres. Un second projet concurrent sera conduit par Jaguar Land Rover dans d’autres arrondissements londonien, avec le déploiement d’un «service de mobilité premium» opéré par six Land Rover Discovery autonomes.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.