Le Sytral relancera une desserte de l’aéroport de Lyon en bus dès septembre Territoires

Le contrat signé en 2007 assurait à Rhônexpress le monopole de la desserte de l'aéroport. Le Sytral a annoncé en mars dernier son intention de le renégocier.   © DR
Actualites

Le Club Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Bras de fer. Le Sytral (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) vient d’annoncer qu’il allait relancer une ligne de bus entre le centre-ville de Lyon et l’aéroport de Saint-Exupéry. Cette annonce fait suite à une décision rendue ce 19 juin par le Tribunal Administratif de Lyon. Saisi par Rhônexpress, qui estimait que les lignes du bus du Sytral opérées en 2014 et 2015 faisaient concurrence à son monopole sur la desserte de l’aéroport, le Tribunal administratif a donné tort au requérant. «L’exclusivité dont se prévaut la société requérante ne vaut qu’en ce qui concerne l’objet de la concession, à savoir le transport de voyageurs par voie ferroviaire entre le centre-ville de Lyon et le site aéroportuaire de Saint-Exupéry. Il résulte de l’instruction que les lignes de bus n°29 et 30 avaient uniquement pour objet l’amélioration, dans un souci d’aménagement du territoire, de la desserte des zones économiques de l’Est lyonnais, et ne circulaient que sur le territoire de l’Est lyonnais», ont conclu les juges administratifs.

Renégociation. Cette décision intervient dans un contexte tendu entre Rhônexpress, et le Sytral. En effet, ce dernier a décidé début avril de renégocier le contrat qui avait été signé par le Conseil Général du Rhône et Vinci en 2007 pour desservir l’aéroport. Ce jugement met le Sytral en position de force puisqu’il estime qu’un service de bus entre Lyon et l’aéroport ne fait pas concurrence au tram Rhônexpress. D’ailleurs, à peine le jugement prononcé, la présidente du Sytral a fait part de son intention de remettre des bus sur le trajet entre Lyon et l’aéroport Saint-Exupéry. Pour l’heure, aucune précision sur le nombre de lignes et leur itinéraire, mais en revanche, Fouziya Bouzerda, la présidente du Sytral a indiqué au site local Lyon Capitale qu’elle envisageait une desserte avec des bus roulant au biogaz.

F. S.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.