Le Sytral stoppe ses dessertes sur sept communes Politique et réglementations Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités

Jean-François Belanger

A l’occasion de son dernier comité syndical, le Sytral a décidé de ne plus desservir sept communes. L’autorité organisatrice des transports urbains de Lyon suit ainsi les préconisations d’un récent rapport de la Chambre Régionale des Comptes.

Certains habitants de l’agglomération lyonnaise auront tout intérêt à savourer leurs déplacements en autobus. En effet , lors de son dernier comité syndical, le Sytral a approuvé la dénonciation des conventions qui le liaient à sept communes de la périphérie lyonnaise : Brindas, Chasselay, Genas, Grézieu-la-Varenne, Pollionay, Sainte-Consorce et Vaugneray. Par conséquent, il a décidé de stopper les dessertes régulières à compter du 1er mars 2013 et de poursuivre les dessertes scolaires jusqu’à la fin de l’année scolaire 2012/2013, en tout état de cause au plus tard le 31 juillet 2013. Cette décision fait suite à un rapport de la Chambre Régionale des Comptes relevant que : « ces dessertes s’effectuent sur le périmètre de la Communauté Urbaine de Lyon, qui correspond au Périmètre des Transports Urbains, et sur le territoire de sept communes non membres du syndicat. La contribution de ces communes ne compense pas le surcoût lié à leur desserte, en fait intégrée, selon celles-ci, dans la participation statutaire du Conseil Général du Rhône au Sytral. Par ailleurs, les entreprises sises sur le territoire de ces communes ne sont pas assujetties au versement transport, ce qui représente un manque à gagner de l’ordre de plusieurs millions d’euros par an ». En outre, la juridiction administrative financière regrette, qu’alors que ce point avait été déjà évoqué dans un précédent rapport, aucune solution n’ait pu être trouvée. « La situation actuelle soulève des problèmes relevant de l’intérêt financier du syndicat, de sa cohérence, mais aussi de l’égalité devant l’impôt et de la qualité du service rendu à l’usager », conclut-elle. Ce même comité syndical, a également approuvé l’adhésion au sein du Sytral de 4 nouvelles communes : Brindas, Chaponost, Messimy et Thurins. Le nombre des élus passe ainsi de 26 à 28.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.