Les navette EasyMile provisoirement suspendues aux États-Unis suite à un incident

«Nous opérons à basse vitesse précisément pour cette raison: nos navettes peuvent faire des arrêts soudains lorsqu’un risque est détecté» (EasyMile).   © Easymile
Actualites

Grégoire Hamon

Suspension provisoire. Le français EasyMile, présent sur une quinzaine d’expérimentations de navettes autonomes aux États-Unis, doit provisoirement cesser ses opérations de transport de personnes à la suite d’un incident. Le 25 février, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a préféré prendre cette décision après qu’une navette opérée dans le quartier résidentiel de Linden à Columbus (Ohio) roulant à 11 km/h, a réalisé un arrêt d’urgence, faisant tomber une passagère de son siège. La chute n’aurait entraîné que des soins mineurs, mais l’autorité américaine a préféré suspendre le service de 16 navettes du constructeur opéré dans 10 villes à travers le pays. EasyMile peut cependant continuer à opérer ses navettes sans passagers à bord. «Cet arrêt d’urgence, réalisé conformément à sa configuration, a provoqué la chute d’un passager de son siège. Nous opérons à basse vitesse précisément pour cette raison: nos navettes peuvent faire des arrêts soudains lorsqu’un risque est détecté. Nos véhicules sont néanmoins toujours autorisés à circuler pour des tests dans les 10 États où la NHTSA effectue ses vérifications, ce qui indique que l’autorité considère que nos véhicules ne présentent aucun danger pour les autres usagers de la route, voitures, piétons, etc.», souligne la société dans un communiqué.

Premier au dernier kilomètre. Selon le magazine Automotive News, plusieurs médias en Utah avaient signalé en juillet 2019 qu’un employé de l’État de 76 ans avait été blessé et avait besoin d’une assistance médicale dans un hôpital local lorsque la navette EasyMile dans laquelle il se trouvait s’était également arrêtée brutalement. La vitesse d’exploitation avait été ensuite abaissée et des panneaux sont apparus pour signaler que les navettes pouvaient s’arrêter de manière sèche. Le service de navette autonome gratuit «Smart Columbus» a été lancé pour une durée d’un an début février dans le quartier Linden de Columbus, une ville pionnière en solutions de «smart mobility». Deux navettes, financées pour un montant de 1,1 million de dollars, permettent d’apporter un service de transit jusqu’alors inexistant «du premier au dernier kilomètre» pour desservir un centre de loisirs et de services de garde et ressources pour enfants et personnes âgées.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.