Les transports suisses sont « très sûrs » Pratique et ressources Stratégie

Le tramway de Zurich.   © DR
International

Les Collectivités

La rédaction

Le rapport de l’Office fédéral des transports (OFT) vient de publier son rapport annuel sur la sécurité dans les transports publics suisses. Dressant un bilan de l’année plutôt rassurant, il rappelle néanmoins que la grande majorité des accidents s’expliquent par des erreurs humaines. 

Selon les dernières statistiques de l’Office fédéral des transports (OFT), l’an dernier, 31 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de transports publics en Suisse… soit six de plus qu’en 2010. Si le nombre de victimes n’a jamais été aussi bas concernant le trafic ferroviaire, une hausse a été enregistrée dans le bus et le tram. « Globalement, les transports publics sont restés très sûrs en 2011 », assure le rapport.

 

Nombre de victimes en baisse constante

 

Si le nombre de victimes reste inférieur à la moyenne des cinq dernières années, on dénombre toutefois 244 accidents graves dans les transports par chemin de fer, bus, tram, bateau et câbles en Suisse, soit 17 de plus que l’année précédente. Les chemins de fer en totalisent 102, comme en 2010, les autobus et trolleys 76 contre 69 en 2010 et les tramways 54 contre 41 l’année précédente.

 

Traversées imprudentes

 

Toujours selon ce rapport, les accidents sont en grande partie dus à des erreurs humaines. « Les causes techniques ou les phénomènes naturels n’ont été décisifs que dans quelques cas « , relève le document. Dans la majorité des cas, la plupart des décès sont dus à des traversées imprudentes ou non autorisées de voies ferrées et de tram ou liés au trafic routier. « Ce genre d’accidents ne peut que très difficilement diminuer « , regrette l’OFT.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.