Les utilitaires électriques en autopartage de Clem’ arrivent sur Paris

Ce projet reprend, mais sur une plus grande échelle, l’expérimentation VULe lancée par Clem’ en 2017 dans le quartier parisien de Montorgueil.   © Clem'
Actualites

Grégoire Hamon

300 véhicules à terme. L’opérateur Clem’, qui développe des solutions de véhicules partagées va proposer à Paris, dès le 1er juillet, une flotte d’utilitaires destinée aux particuliers comme aux professionnels. Ce nouveau service s’appuiera au départ sur un réseau de 54 Renault Kangoo Z.E. et Nissan e-NV200, répartis dans les 20 arrondissements de Paris sur 54 anciennes stations Autolib’. À terme, plus de 300 véhicules zéro émission et plus de 100 stations seront proposés à l’échelle de la région parisienne. Ce projet reprend, mais sur une plus grande échelle, l’expérimentation VULe lancée par Clem’ en 2017 dans le quartier parisien de Montorgueil, avec la mise à disposition de sept utilitaires en autopartage, dont un frigorifique. «À Paris, les camions et les véhicules utilitaires légers polluants sont responsables de 40% des émissions de Nox (oxydes d’azotes) et de 30% des émissions de CO2», affirme Bruno Flinois, fondateur de Clem’, dans un communiqué. Le nouveau service proposera plusieurs offres tarifaires, à partir d’une demi-heure sans abonnement pour 4,50 euros ou bien une journée pour 39 euros. D’autres formules avec abonnement ou sur-mesure pour les grands comptes seront également disponibles.

200 communes en France. Clem’ revendique «le plus important projet d’autopartage de véhicules utilitaires électriques déployé à l’échelle mondiale mi-2020». Cet opérateur de services d’autopartage de véhicules électriques indique avoir déployé 400 véhicules dans plus de 200 communes en France, avec des expérimentations à Hangzhou (Chine) et Philadelphie (États-Unis). Clem’ est également un spécialiste de la gestion de l’énergie. La jeune pousse créée en 2010 a développé une solution permettant d’optimiser la consommation électrique des véhicules au moment de leur recharge et a déployé 600 points de recharge. L’opérateur vient également d’effectuer une refonte complète de sa plateforme, désormais plus intuitive, qui permet de partager, sans modification, toutes les marques et modèles de véhicules et de bornes de charge.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.