Lille : un tapis roulant pour tester les rames de métro Pratique et ressources

  © DR
Actualites

Les Industriels

Michel Chlastacz

Spherea Test & Services, entreprise toulousaine spécialisée notamment dans les bancs d’essais industriels et d’aéronautique, a remporté le marché d’un banc de test dynamique en atelier pour le métro automatique VAL de Lille. Cet équipement ferroviaire est fondé sur la technologie U-TEST de Spherea, déjà utilisée dans l’industrie aéronautique, notamment pour tester les trains d’atterrissage.

Le banc lillois est destiné à compléter les essais sur pistes qui manquent de capacité dans les installations existantes pour tester les nouvelles rames qui seront exploitées en unités doubles. Une évolution qui fera passer leur longueur de 26 mètres à 52 mètres, les stations ayant été précédemment adaptées à cette nouvelle donne.

La rame à tester sera placée sur un tapis de roulement qui simulera les déplacements sur une voie avec pistes de roulement pneumatique comme celle du VAL lillois, tout en reproduisant en même temps – et à l’identique – les interactions d’exploitation, qu’il s’agisse des automatismes de conduite, de la signalisation, des accélérations et des ralentissements, comme des arrêts, démarrages et freinage).

Le système se compose d’un banc mécanique simulant cinétiquement le déplacement de la rame, d’un poste de contrôle et d’une infrastructure électrique d’alimentation du train dans les conditions réelles du service commercial.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.