L’industrie allemande veut s’unir pour le véhicule autonome et la mobilité Stratégie

Les véhicules autonomes de Daimler pourraient être co-développés avec d'autres constructeurs et équipementiers allemands.   © Daimler
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Optimiser la R&D. En Allemagne, les constructeurs BMW, Daimler et Volkswagen, ainsi que les équipementiers Bosch et Continental évaluent la possibilité de créer une alliance géante pour le développement de la conduite autonome, un marché prometteur mais terriblement exigeant en matière de R&D. C’est ce que révèle l’hebdomadaire allemand Manager Magazin. Le journal allemand Handelsblatt a pour sa part déjà mentionné des discussions en cours entre le groupe Daimler et BMW. Si cette alliance se crée et n’est pas dénoncée comme une tentative de cartel, il faudra tenir compte des partenariats déjà noués. Ainsi, BMW est déjà engagé dans une alliance «non exclusive» dédiée à la conduite autonome, avec le groupe Fiat et avec Mobileye (filiale d’Intel). De son côté, Volkswagen a récemment signé un protocole d’accord avec Ford en vue d’une collaboration possible sur les véhicules autonomes, en plus d’une association effective sur la production commune d’utilitaires.  Volkswagen a déjà prévu un budget de 44 milliards d’euros destiné au renouvellement de ses gammes en les tournant notamment vers la mobilisation électrique et autonome. «Pour réussir dans ce domaine, il est nécessaire d’avoir un réseau de partenariats stratégiques, mais aussi des coûts de développement maîtrisés. Les sommes engagées sont très significatives, particulièrement pour développer l’autonomie», a déclaré un porte-parole du constructeur.

Panel de services. Le phénomène d’alliance va également s’étendre aux services. Selon The Drive, la fusion déjà actée entre les services d’autopartage de Daimler et BMW (respectivement Car2Go et DriveNow) devrait porter le nom de Jurbey.  Sous cette bannière commune, les deux marques offriront un panel de services dédiés à la mobilité. BMW propose, en plus de DriveNow et son pendant américain ReachNow, les services de stationnement ParkNow et ParkMobile ainsi que le réseau de recharge pour véhicules électriques ChargeNow. Chez Daimler, outre Car2Go (qui vient d’arriver à Paris), on retrouve des services VTC (Mytaxi, Chauffeur Privé, Clever Taxi et Beat) ainsi que Moovel, une application mobile pour la recherche de transports intermodaux. Les deux constructeurs ont aussi prévu de commercialiser conjointement des services de géolocalisation (places de parking, stations-service, garages, bornes de recharge), de la planifications d’itinéraires, ainsi que des plans de financement et des assurances.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.