L’IRU veut booster les lignes interurbaines régulières d’autocar Territoires

  © DR
International

Les Collectivités

Pierre Cossard

Le groupe de haut niveau public-privé de l’UE établi dans le cadre de la campagne « Bougez malin » et initié par l’IRU, a examiné en premier lieu les moyens d’atteindre l’objectif de « Bougez malin », à savoir doubler les transports en bus et autocar, en encourageant l’utilisation des lignes interurbaines régulières de bus et d’autocar en Europe.

Le groupe de haut niveau public-privé de l’UE (GHN), créé dans le cadre de « Bougez malin » (Smart Move) et fort de 15 membres issus des institutions de l’UE, entreprises de transport, associations, ainsi que du secteur de la mobilité et de la société civile, s’est réuni à la mi-juillet pour examiner les moyens de stimuler de manière significative l’utilisation des lignes interurbaines régulières de bus et d’autocar dans l’Union européenne.

La réunion a porté sur les moyens d’atteindre cet objectif par le biais de la législation, de la fiscalité, de l’infrastructure et des outils de communication modernes, tout en tenant compte des défis propres aux villes affectant les lignes interurbaines et internationales régulières de bus et d’autocar. L’accent a été mis sur les besoins des utilisateurs et la nécessité d’offrir un choix de mobilité plus large et à des prix plus abordables aux citoyens européens, ainsi que des alternatives aux automobilistes.

Pour John Gilbert, Président d’Eurolines et membre du GHN de « Bougez malin » : « en tant que prestataire majeur de services de mobilité en Europe, je suis ravi que les besoins des usagers aient été au centre du débat. Ce groupe de haut niveau est un excellent moyen de rassembler divers groupes d’intérêt, y compris des représentants des passagers, des opérateurs et des personnes handicapées, de même que des institutions européennes, pour discuter en profondeur des services d’autocar longue distance. Ce groupe permet en outre de trouver des solutions pour doubler leur utilisation et proposer des étapes concrètes pour changer les législations ».

Le groupe a concrètement identifié trois domaines d’action clés qui devront être traités pour rendre les services d’autocar longue distance attractifs au plus grand nombre. Il s’agit du manque de terminaux et de leur accès difficile pour les opérateurs de bus et d’autocars, des mesures donnant un accès prioritaire aux bus, comme les voies réservées, et des systèmes technologiques d’information.

Selon Anna Grönlund, Secrétaire générale de la Fédération suédoise du bus et de l’autocar et membre du GHN de « Bougez malin » : « notre expérience en Suède montre que doubler l’utilisation du bus et de l’autocar est un objectif réaliste ».

La prochaine réunion du GHN de « Bougez malin » se tiendra le 27 septembre 2012, et se concentrera sur le tourisme de groupe par autocar. 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.