LivingPackets met en pause ses services de voyageur-livreur Produits Stratégie

Les sacoches connectées ont suscité l'intérêt d'acteurs du e-commerce.   © LivingPackets
Actualites

Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Sacoches connectées. La startup LivingPackets, qui proposait un service combinant transport de voyageur et de colis, a décidé de se concentrer sur le seul transport de marchandises. Installée à Nantes, LivingPackets s’est fait connaître fin 2017, en proposant aux voyageurs empruntant l’Eurostar de convoyer des colis pour le compte de tiers, moyennant une dizaine d’euros. Pour s’assurer que les colis arrivent sans encombre, la startup avait développé trois modèles de sacoches sécurisées et connectées. Truffés de capteurs, ces sacs permettaient de donner leur position en temps réel, ainsi que des alertes en cas de choc ou d’ouverture non autorisée. Après Paris-Londres, la jeune-pousse a étendu ce service sur la liaison TGV Paris-Lille en août 2018, et comptait à l’époque ouvrir d’autres liaisons à partir de ces deux gares. C’était sans compter sur l’intérêt suscité par les sacoches connectées par les acteurs du e-commerce. Cet engouement a décidé les dirigeants de LivingPackets à se concentrer sur le développement et la location d’un paquet connecté, pliable et réutilisable, appelé The Box. Un prototype est actuellement testé par Orange pour le transport de ses Livebox, et bientôt par un acteur du e-commerce, avant la mise en place d’une production en masse à l’automne.

Transport collaboratif. «L’accueil des voyageurs pour le transport de colis a été enthousiaste, mais nous nous sommes rendu compte que la mise en place d’un modèle collaboratif prenait du temps. Nous avons préféré mettre ce projet de côté pour nous concentrer sur la Box», confirme à Bus&Car Stéphane Lerays, directeur commercial France de LivingPackets. Mais LivingPackets ne s’interdit pas de revenir un jour au transport de colis par voyageur, lorsqu’elle aura imposé son modèle de colis connecté. «Une fois l’écosystème mis en place, nous reviendrons au transport collaboratif», prévoit déjà ce dirigeant. Dans cette éventualité, il serait possible de trouver des sacoches connectées dans de nombreux point-relais, ce qui permettrait de faire convoyer les colis sur un maillage bien plus large que le seul réseau ferroviaire.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.