Londres: le centre-ville bientôt interdit à la circulation automobile

Afin d’alléger la fréquentation des transports publics, TfL suspend temporairement les voyages gratuits pour les moins de 18 ans et fera payer les plus de 60 ans aux heures de pointe.   © DR
Non classé

Grégoire Hamon

Effort monumental. Le maire de Londres, Sadiq Khan, et l’autorité des transports de la capitale Transport for London (TfL) ont annoncé le 15 mai leur intention de transformer les quartiers centraux de la ville en «l’une des plus grandes zones sans voiture de toutes les capitales au monde», alors que les restrictions de déplacements s’assouplissent. «Cela signifie que nous devons maintenir le nombre de personnes utilisant les transports publics aussi bas que possible. Et il ne sera pas possible de remplacer les déplacements effectués auparavant dans les transports publics en recourant à la voiture, car nos routes deviendraient immédiatement bloquées et la pollution atmosphérique augmenterait», a indiqué Sadiq Khan. Cet effort qualifié de «monumental» pour les Londoniens doit permettre de garantir une distance sociale appropriée dans les transports publics, ces derniers ne devant être utilisés «qu’en cas d’absolue nécessité». Les autres usagers sont incités à marcher ou à enfourcher une bicyclette. Pour les aider, les principaux axes de circulations situés entre London Bridge et Shoreditch, Euston et Waterloo, et Old Street et Holborn, seront limités aux bus, aux piétons et aux cyclistes. Il va de même sur les emblématiques London Bridge et Waterloo Bridge. Les responsables ont déclaré qu’ils travaillaient avec les arrondissements pour appliquer des restrictions similaires sur les routes secondaires qu’ils gèrent dans le Grand Londres.

Augmentation tarifaire. Afin d’alléger la fréquentation des transports publics, TfL suspend temporairement les voyages gratuits pour les moins de 18 ans et fera payer les plus de 60 ans aux heures de pointe. La mairie de Londres a également décidé de réintroduire ses zones à faibles et ultra-faibles émissions, ainsi que sa redevance pour la congestion, qui avait été toutes suspendues pendant la période de confinement, afin de faciliter le déplacement des personnels soignants et des camionnettes de livraison. La ville en profite pour augmenter temporairement le montant de la redevance de 30% (de 11,50 £ à 15 £). Les horaires d’application sont également étendus (de 7h à 22h) et désormais effectifs 7 jours sur 7. Ces mesures doivent permettre de contribuer au renflouement des finances de TfL, qui a bénéficié d’un prêt de 1,6 milliard de £, tout en diminuant la fréquentation automobile d’un tiers.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.