Lyon : démarrage du chantier du pont Raymond Barre Politique et réglementations Stratégie Territoires

Le chantier du nouveau pont Raymond Barre a démarré à Lyon, mais il pourrait être retardé par des considérations écologiques.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Jean-François Belanger

Le chantier du futur pont Raymond Barre, à proximité du confluent du Rhône et de la Saône, est désormais lancé. Cet ouvrage, entièrement dédié aux transports en commun et aux modes doux, doit être livré en novembre 2013.

Le 25 novembre 2011 vient d’être célébré, en présence de la famille de Raymond Barre, le démarrage du chantier d’un pont au nom de l’ex-Premier ministre et maire de Lyon, à proximité du confluent du Rhône et de la Saône.

Entièrement dédié aux transports en commun et aux modes doux, cet ouvrage permettra notamment le franchissement du fleuve au tramway T1, chargé de désenclaver en partie le nouveau quartier Confluence, tout en rejoignant l’Hôtel de Région. Sa livraison, prévue pour novembre 2013, doit précéder la mise en service de ce nouveau tronçon du T1, programmée pour février 2014.

D’une longueur de 260 mètres, le pont Raymond Barre comprendra trois travées, respectivement de 72, 150 et 38 mètres.


2,3 kilomètres de voies de tramway supplémentaires

Cet ouvrage s’inscrit donc dans le cadre d’un prolongement du tramway T1, d’environ 2,3 kilomètres, décidé dans le cadre du plan de mandat 2008-2014. Ce prolongement de la ligne comportera 2,2 kilomètres de voies commerciales, plus 100 mètres de voies de service, en arrière-gare de la station « Debourg ».

Cette nouvelle portion, empruntant le pont Raymond Barre, comprendra 4 nouvelles stations, avec une option ultérieure éventuelle pour une cinquième, au sud du quartier Confluence, si le développement de celui-ci le nécessite. » Car cette zone en devenir doit attirer rapidement 9 500 emplois et 4 000 nouveaux habitants.

Calculé en fonction d’une vitesse commerciale de 18 km/h, le temps de parcours de ce prolongement est estimé à 7 minutes. Environ 4 900 voyageurs quotidiens supplémentaires devraient être générés par ce prolongement de ligne, pour une fréquentation globale de 130 000 passagers par jour.


Un renforcement du maillage du réseau

Le plan de mandat 2008-2014 prévoit aussi d’autres aménagements tels que le prolongement du métro depuis Gerland (Lyon 7°) vers Oullins, au sud de Lyon, l’extension du tramway T2 de Bron jusqu’à Eurexpo, l’extension du tramway T3 jusqu’au futur grand stade à l’est de l’agglomération…

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.