Lyon : une DSP à 2,2Mds d’euros pour Keolis Territoires

JFB  
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Jean-François Belanger

A Lyon, Keolis se succèdera à lui-même pour l’exploitation du réseau des TCL. Une attribution sans surprise puisque si, conformément à la loi et à l’appel d’offres européen lancé en 2014, trois demandes de retrait avaient bien été déposées (Ratp Dev, Euclid et Keolis), pour l’attribution durant six ans, à compter du 1er janvier 2017 du réseau lyonnais, les deux premières n’ont pas poursuivi la procédure jusqu’au bout.

Ce qui a ainsi évité au Sytral de payer 1,5 M€ d’indemnisation prévue pour les candidats non retenus. L’histoire d’amour entre Lyon et le groupe filiale de la SNCF se poursuit donc. Le vote à l’unanimité des membres du Comité Syndical du Sytral intervient, en effet, au lendemain de la visite à Lyon de Guillaume Pépy, venu à la fois pour annoncer l’augmentation des investissements sur les infrastructures régionales et pour lancer une opération de recrutement.

La contrepartie forfaitaire de cette Délégation de Service Public (DSP), sous la forme d’une régie intéressée, s’élève à 2,221 Mds€. Cette DSP est l’une des toutes premières de France, et la première pour un réseau de province. Ses principales orientations prévoient pour la période, la maîtrise des coûts, l’augmentation des recettes et de la fréquentation, et la lutte contre la fraude. Un accent particulier et original concerne le volet social pour cette entreprise qui compte 4 400 salariés, dont 2 600 conducteurs. La contrepartie forfaitaire inclut en effet un dispositif d’intéressement des salariés qui se veut significatif. A cet effet, 2 M€ sont prévus en moyenne ar an. La DSP entre le Sytral et Keolis sera parafée le 7 novembre prochain.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.