Lyon : quatre nouvelles communes adhèrent au Sytral Politique et réglementations Territoires

  © DR
Actualites

Les Collectivités

Jean-François Belanger

Le comité syndical du 5 avril dernier a entériné l’entrée de quatre nouvelles communes dans le périmètre du Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (Sytral).

Toutes bordent le Périmètre des Transports Urbains sur laquelle s’exerce la compétence transport du Sytral. Il s’agit de Brindas (5600 habitants), de Messimy (3250 habitants), de Thurins (2850 habitants) et de Chaponost (8250 habitants), situées dans la périphérie de l’ouest lyonnais du département du Rhône, mais ne font pas partie de la Communauté Urbaine du Grand Lyon. Une particularité qui va obliger l’autorité organisatrice à une modification de ses statuts. De fait, deux nouvelles lignes doivent voir le jour à l’horizon du 1er janvier 2013 : Thurins/Messimy/Brindas/Chaponost/Oullins/Perrache ainsi que Thurins/Messimy/Brindas/Craponne. Des lignes qui sont en correspondance avec celle du TER, en gare de Chaponost et en lien direct avec le projet Leol (Lignes Express de l’Ouest Lyonnais). Doivent aussi voir le jour à cette même échéance, l’organisation de transport scolaire et le service Optibus, pour les personnes à mobilité réduite. Le même conseil syndical a adopté un léger relèvement du montant des indemnités forfaitaires exigibles des voyageurs en situation irrégulière. Celui-ci est calé sur les tarifs de la RATP. Par exemple, pour les voyageurs sans aucun titre de transport, le tarif actuel passera de 45 à 46 euros, dès le 2 mai prochain, pour les paiements immédiats dans les voitures. Enfin, à la demande, de la ville de Lyon, des navettes à vocation de desserte locale avaient été mises en place en 2000. L’une d’entre elles, a été supprimée, du fait de sa faible fréquentation alors que les deux autres ont été pérennisées, dans les conditions du financement du déficit d’exploitation identiques à celles prévalant sur les autres navettes communales. La navette de Saint-Rambert est financée à 50% par le Sytral avec la Ville de Lyon, et celle des pentes de la Croix-Rousse, à hauteur de 67% pour le Sytral et le reste pour la Ville de Lyon.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.