100 lignes et 100 véhicules. La CCPG ne s’est pas contentée de changer d’image (aspect des bus, signalétique, pictogrammes et site internet), elle a repensé son réseau de transport. «  La gestion des correspondances avec les lignes extérieures, notamment le ferré et le réseau départemental, a été améliorée pour répondre aux flux domicile-travail. L’idée était […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article