«  Il y a une place pour le car, mais il n’y aura pas de place pour plus de trois acteurs en France  ». Richard Dujardin, directeur d’Isilines/Eurolines, et bientôt directeur général France du groupe Transdev, n’a pas mâché ces mots le 14 juin, lors de la conférence de présentation des résultats du groupe, un an […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article