La France des transports de voyageurs est clairement en mouvement, en ce printemps 2016 qui peine à démarrer. Je ne pensais pas aux manifestations et autres grèves qui émaillent désormais le quotidien de nos journaux télévisés, mais plutôt au véritable mercato qui se joue depuis quelque temps au plus haut niveau de quelques-uns des fleurons […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article