Au fond, ce qui interpelle le plus dans le grand chambardement né du Brexit, ce n’est pas tant le choix des habitants du Royaume-Uni – après tout, il y a si longtemps que l’on nous rappelle « Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » – que la relative impréparation de tous les acteurs de ce nouvel épisode de […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article