Chaque jour, les voies routières d’accès au Grand-Duché sont engorgées par l’afflux de 100 000 travailleurs français, et autant en provenance de Belgique et d’Allemagne. De même, avec 12 000 passagers par jour, le TER est bondé. Le gouvernement luxembourgeois déploie les grands moyens en réorganisant ses transports à long terme. Au-delà des enjeux liés à la […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article