Loi NOTRe La disparition programmée du rôle du département dans l’organisation du transport interurbain et scolaire amène des bouleversements institutionnels. Les interlocuteurs changent. Grandes régions et communautés d’agglomération gèreront demain le transport. Leurs besoins et contraintes doivent être rapidement compris, sous peine de voir l’affaiblissement des opérateurs indépendants au profit des grands groupes. «  Le […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article