Le traditionnel échange de vœux de la nouvelle année est parfois l’occasion d’assister à un discours qui est devenu rare aujourd’hui: une réflexion économique ou stratégique à douze mois, voire plus. À une époque où la Bourse et les analystes ne se préoccupent plus que du lendemain et s’angoissent pour le surlendemain, cette projection réconforte. […]

Vous devez être abonné pour accéder au reste de l'article