Maintenance autonome: Carfit rejoint Inception Nvidia Produits

Carfit a lancé l'an dernier le boîtier Puls, qui détecte l'usure des pièces par l'analyse des vibrations anormales.   © Carfit
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Les véhicules autonomes auront besoin de « maintenance autonome ». Un bon coup à jouer pour Carfit, qui s’est spécialisée dans l’analyse des vibrations des véhicules de moins de 3,5t pour effectuer de la maintenance prédictive. La start-up rejoint ainsi le programme Inception du spécialiste de cartographie et d’intelligence artificielle Nvidia. Ce programme a été conçu pour soutenir les start-up qui «révolutionnent» l’industrie en intelligence artificielle et en data science . «Cette collaboration donne accès au matériel nécessaire pour accélérer le développement de produits de pointe, qui nécessitent des capacités informatiques élevées. Les voitures autonomes auront besoin de « maintenance autonome » ou de diagnostic prédictif pour garantir à leurs utilisateurs une qualité de service en matière de sécurité et de confort», souligne Henri-Nicolas Olivier, pdg de Carfit.

Maintenance prédictive connectée. L’entreprise utilisera les processeurs de Nvidia pour faire tourner son module de «machine learning» (apprentissage automatique)  appelé NVH (Noise, Vibration, Harshness pour Bruit, Vibration, Dureté). Il s’agit de pouvoir détecter « onboard » des problèmes de pneus, de roues, d’amortisseurs et des freins avec, au final, un module logiciel facile à utiliser. Créée en 2016 aux Etats-Unis, Carfit s’est positionnée à la maintenance prédictive grâce à un module logiciel capable d’analyser les vibrations anormales d’un véhicule pour détecter l’usure de ses pièces. La société a lancé l’an dernier le boîtier Puls, distribué notamment dans le réseau Norauto.

Grégoire Hamon

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.