Mappy se renforce avec Kapten, LeCab, Coup, Donkey Republic et TravelCar Produits Stratégie

L'opération a pour but de faire de Mappy un lieu unique de toutes les mobilité.   © Mappy
Actualites

Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Acteurs de la mobilité. Dans la course à l’application la plus exhaustive du marché, le comparateur d’itinéraires Mappy annonce qu’il intègre deux acteurs de la mobilité en libre-service (Coup et Donkey Republic), deux acteurs du VTC (Kapten et Le Cab), ainsi que de TravelCar, qui référence en temps réel les offres des parkings officiels des aéroports (ainsi que les voituriers et parking à proximité des aéroports et gares). Acteur du scooter libre-service, Coup propose 2.200 scooters électriques sur Paris, tandis que Donkey Republic dispose d’une flotte de 400 vélos sur Paris (1.000 prévus d’ici la fin de l’année) et une vingtaine à Valenciennes. Les trajets Kapten et Le Cab seront proposés sur Paris et la région parisienne. Pour chaque option VTC, Mappy indique la durée d’attente du chauffeur, la durée du trajet et l’estimation du prix. Un bouton « commander » permet ensuite de basculer sur l’application du partenaire pour réserver son chauffeur. Des trajets en Kapten sont également proposés sur Lyon et sa région, notamment vers les aéroports lyonnais. Mappy propose également les trajets G7 et transports en commun ainsi que des suggestions via BlablaCar, Oui.sncf et FlixBus.

Enjeux du MaaS. «Avec notre comparateur de déplacements, nous souhaitons apporter une réponse rapide aux enjeux du MaaS, en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs du marché et faire de Mappy un lieu unique de toutes les mobilité», souligne Florence Leveel, directrice générale de Mappy. Reste que l’application ne permet pas encore des trajets «sans couture» et qu’il manque encore à l’appel l’incontournable Uber, avec ses déclinaisons vélo, voire trottinette Jump, ainsi que les principaux opérateurs officiels de vélos/trottinettes/voitures en free-floating. Ce mouvement vers plus d’exhaustivité est salutaire pour Mappy, qui a su faire évoluer son modèle économique du seul calculateur d’itinéraires (créé en 1987) vers un service de mobilité partagée.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.