Marseille: la métropole s’engage pour l’autopartage

Totem Provence va démarrer avec 164 voitures électriques.  
Actualites

Nathalie Bureau du Colombier

600 véhicules à terme. Officiellement créée le 26 février, la SCIC Totem Provence va reprendre, à compter du 1er mars, les activités opérationnelles de Totem mobi sur le territoire d’Aix-Marseille Provence. «La métropole a approuvé le rapprochement avec Totem mobi pour créer une SCIC afin de développer le réseau d’autopartage et de déployer 600 véhicules supplémentaires en libre-service», a annoncé Martine Vassal, présidente de la métropole. L’autorité organisatrice des transports abonde à hauteur de 400.000€, tout comme la Banque des territoires et Totem mobi pour le même montant. Six sociétés (Enedis, GSA Prado, NGE, GPS Sourcing, Ody-C et Seasy) ont pris des parts au capital pour un montant symbolique de 900€ (la part sociale étant fixée à 100€). «Les entreprises ne peuvent rester en dehors des réflexions sur la mobilité. Nous devons prendre part aux initiatives surtout lorsqu’elles viennent du territoire», a souligné Franck Recoing, gérant du groupe d’assurance GSA Prado.  Enedis entend de son côté imaginer des solutions innovantes du pilotage des bornes de recharges basé sur les smart-grids. «Il s’agit de trouver le moyen d’inciter à recharger pendant la production d’énergie renouvelable et de déclencher des mécanismes d’incitation de recharge vertueuse», ajoute le directeur d’Enedis dans les Bouches-du-Rhône, Frédéric Béringuier. 

Soutien à l’autopartage. Grâce à ce montage juridique, l’autopartage à Marseille devrait connaître un coup d’accélérateur. Actuellement, 80 bornes sont disséminées dans la ville et une cinquantaine devrait prochainement être mises service. Totem Provence proposera un tarif solidaire (étudiants, chômeurs, bénéficiaires du RSA). «L’intérêt de l’autopartage réside dans sa complémentarité avec les transports en commun. Nous serons présents dans des quartiers excentrés», précise la cofondatrice et présidente de Totem mobi, Emmanuelle Champaud. En attendant les 600 Tweezy Renault promises d’ici cinq ans, l’activité de Totem Provence débutera avec 174 véhicules en location. La plateforme, qui revendique près de 20.000 conducteurs inscrits, espère «faire un bout de chemin avec d’autres collectivités». Totem Mobi envisage même d’exporter son savoir-faire en Suisse et en Afrique du Sud, où des pourparlers sont en cours avec la ville de Cape Town!

N. B. C.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.