Mecateamcluster veut son campus du ferroviaire Politique et réglementations Stratégie

 
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Jean-François Belanger

Chaque année, plus d’une centaine d’étudiants sortent avec un diplôme délivré par le Mecateamcluster. Cet organisme bourguignon intervient dans le préparation au Bac pro « maintenance des équipements industriels », et délivre aussi des diplômes d’enseignement supérieur : une mention complémentaire « Maintenance des installations oléo-hydrauliques et pneumatiques (bac +1),  un BTS Electrotechnique (Bac + 2) et une licence professionnelle Mécatronique (Bac +3).

Les cours sont dispensés dans deux lycées, Théodore Monod et Henri Parriat, à Montceau-les-Mines, et à l’IUT du Creusot.  Basé dans le bassin économique du Creusot-Montceau, en Bourgogne, Mecateamcluster dispose d’une équipe de cinq personnes permanentes, spécialistes expérimentés dans le domaine des voies, signalisation, conduite…  Il intervient à travers trois fonctions : la conception et la réalisation de nouveaux outils, machines et techniques pour les engins de maintenance du secteur ferroviaire, la formation initiale et continue de la filière maintenance du ferroviaire et la formation nationale et internationale des compétences et du savoir faire de Mecateamcluster et de son réseau. C’est sur ce dernier point que l’organisme tire toute sa richesse.

Aujourd’hui, il peut compter sur une centaine d’entreprises spécialisées de la filière parmi les quelles, SNCF Réseau, Colas Rail, ETF, Eiffage Rail… ne sont pas les moindres. D’ailleurs 88% des étudiants qui décrochent leur diplôme y sont embauchés, dont 46% qui rejoignent SNCF Réseau, pour des postes opérationnels ou de bureaux d’études. Partant de la demande en constante augmentation, Mecateamcluster veut encore aller plus loin et vise à la réalisation d’un véritable campus spécialisé dans les métiers du transport ferroviaire.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.